Accueil

Centre caribéen de recherche et de veille sur les maladies infectieuses animales et zoonotiques

Le Centre caribéen de recherche et de veille sur les maladies infectieuses animales est un laboratoire de recherche et de diagnostic du Cirad mondialement reconnu. Il s'adosse au réseau caribéen de santé animale CaribVET.

Une recherche d'excellence sur les maladies émergentes

L'unité Contrôle des maladies animales exotiques et émergentes (CMAEE), basée en Guadeloupe au Centre caribéen de recherche et de veille sur les maladies infectieuses animales, intervient sur trois grandes thématiques de recherche :

  • Diversité et évolution des génomes microbiens : émergence, dispersion et virulence.
  • Réponse des hôtes aux bio-agresseurs microbiens et aux vecteurs arthropodes : méthodes de lutte.
  • Dynamique et génétique des populations de vecteurs, modélisations et cartes de risque : stratégies de contrôle.

Son principal modèle est la cowdriose, une maladie bactérienne tropicale des ruminants transmise par les tiques. Mais l'équipe travaille aussi sur le virus de la fièvre du Nil Occidental (West Nile) et coordonne les recherches conduites dans la Caraïbe, dans le cadre du réseau CaribVET, sur la maladie de Teschen, la salmonellose aviaire, l’Influenza porcin H1N1, les ehrlichioses bovines et canines, l’anaplasmose et la leptospirose.

Une référence mondiale en diagnostic

Laboratoire mondial de référence OIE* pour la cowdriose, il fournit une expertise de diagnostic et de conseils vis-à-vis de cette maladie. Il remplit son mandat de laboratoire de référence en fournissant les réactifs et modes opératoires ainsi qu’un appui technique pour la mise en place des diagnostics sérologique et moléculaire dans les pays demandeurs.

C'est aussi un laboratoire régional de diagnostic pour l’Influenza aviaire et le virus de la fièvre du Nil Occidental dans la Caraïbe. Il fournit, de plus, un diagnostic pour d’autres maladies telles que la maladie de Newcastle et les maladies à tiques, telles que l’anaplasmose, la babesiose et les ehrlichioses.

Sur ces principales maladies, le laboratoire diffuse des protocoles, du matériel biologique, et réalise du transfert de technologie dans la Caraïbe via l’animation de séminaires techniques.

* Organisation mondiale de la santé animale (OIE)

Des installations de haut niveau

Les infrastructures accueillant l'équipe de santé animale du Cirad en Guadeloupe (Duclos, Petit-Bourg) sont composées de 200 m² de laboratoire et de 200 m² de bureaux avec une capacité d’accueil de 30 personnes. Elles se divisent en :

Une infrastructure de niveau 3 de sécurité, pour élargir les recherches et le diagnostic aux pathogènes de quarantaine, sera prochainement opérationnelle avec :

  • un laboratoire,
  • un insectarium,
  • une animalerie pour petits animaux.

Cookies de suivi acceptés