Accueil

Vers un centre d’excellence sur les maladies vectorielles en Guadeloupe

Lundi 16 septembre, le Cirad a lancé un nouveau projet européen visant à renforcer le potentiel régional de recherche sur les maladies vectorielles et émergentes : EPIGENESIS. A cette occasion, un nouveau bâtiment du Cirad, accueillant les équipes de l'unité "Contrôle des maladies animales exotiques et émergentes" à Duclos, a été inauguré par les représentants de l'Etat, de l'Europe et des collectivités locales. A terme, c'est la création d'un centre d’excellence qui est visée.

Un nouveau projet européen, porté par le Cirad - Unité Mixte de recherche Cirad/Inra « Contrôle des maladies animales exotiques et émergentes » (UMR CMAEE) - vise à renforcer le potentiel régional de recherche sur les maladies vectorielles et émergentes. Il a démarré le 1er septembre en Guadeloupe pour 3 ans. En améliorant les capacités de recherche et de transmission des connaissances autour d’une seule santé, animale et humaine, ce projet, EPIGENESIS, permettra d’accroître les capacités de prédiction, de surveillance et de contrôle de ces maladies. Ce projet est financé par le programme RegPOT du 7e PCRD de l’Union Européenne.

Lancement du projet EPIGENESIS - discours du représentant de la Région Guadeloupe.

La réunion de lancement d’EPIGENESIS a lieu du 16 au 18 septembre au Domaine de Duclos (Prise d’eau, Petit-Bourg) avec les partenaires européens, guadeloupéens et caribéens du projet. La cérémonie d’ouverture officielle s’est tenu le 16 septembre au matin en présence des représentants de l’Union Européenne (Lucas Janssen), du programme Interreg IV Caraïbes (excusé), de l’Etat (Vincent Faucher, directeur de l'agriculture, de l'alimentation et de la forêt, et Brigitte Marie), la commune de Petit-Bourg (Guy Losbar, Maire de Petit-Bourg), des représentants du réseau Caribéen de santé animale, CaribVET, ainsi que des organismes de recherche partenaires : le Centre de Recerca en Sanitat Animal (CReSA, Espagne), l’Instituto de Biologia Experimental Tecnologica (IBET, Portugal), l’Instituto de Tecnologia Química et Biologica (ITQB, Portugal), Agriculture and Veterinary Information and Analysis (AviaGIS, Belgique), l’Ecole des hautes études de santé publique, l’Inra, l’Institut Pasteur, le Centre Hospitalier Universitaire, l’Agence Régionale de Santé (ARS), l’Université Antilles-Guyane.

A cette occasion, un nouveau bâtiment du Cirad, cofinancé par le programme Interreg IV Caraïbes, a été inauguré. Celui-ci augmente les capacités d’accueil de l’unité aux chercheurs de la Caraïbe et de l’Europe afin de répondre aux ambitions de rayonnement régional et international du dispositif. Les jours suivants seront consacrés à la programmation des activités associées au projet EPIGENESIS avec les partenaires européens et caribéens.

De gauche à droite : le directeur de la DAAF, le maire de Petit-Bourg, et le représentant de la Région Guadeloupe, inaugurent le nouveau bâtiment du Cirad à Duclos.

A terme, c’est la création d’un centre d’excellence caribéen sur les maladies vectorielles et émergentes qui est visée. Ce centre sera en articulation étroite avec le réseau de surveillance en santé animale de la Caraïbe, CaribVET, et les institutions européennes partenaires pour une meilleure intégration dans l’espace européen de la recherche. Avec le soutien de la Région et des fonds structurels, l’initiative contribuera au développement et au rayonnement de la Guadeloupe et de la Caraïbe dans le domaine de la gestion des risques sanitaires.

Les maladies vectorielles

Les maladies infectieuses émergentes impliquant des vecteurs arthropodes ou des hôtes vertébrés menacent la santé publique et vétérinaire à l’échelle mondiale et s’accommodent plutôt bien des changements globaux en cours (intensification des voyages et des échanges commerciaux, catastrophes naturelles, changements climatiques et sociaux…). C’est particulièrement le cas dans la Caraïbe qui est une région favorable à la survenue d’épidémies. Dans ce contexte, l’anticipation des crises sanitaires à travers la conduite de programmes de recherche ambitieux et l’élaboration de stratégies de contrôles innovantes visent à mieux préserver la santé animale, la sécurité alimentaire et la santé publique qui revêt une importance particulière pour les territoires de la Caraïbe et l’Europe.

LOGO_EUROPE_COULEUR_UE
FP7

Publiée : 16/09/2013

Cookies de suivi acceptés