Accueil

Une semaine pour renforcer les liens entre recherche et surveillance en santé animale

Le Cirad a organisé fin avril plusieurs rencontres entre scientifiques et professionnels de la surveillance sur les maladies animales, en collaboration avec ses partenaires européens, caribéens et la Daaf de Guadeloupe*. L'événement phare a rassemblé mardi 21 avril cent dix participants d'une quarantaine de pays à la première conférence internationale sur la recherche et la surveillance sur ces maladies dans la Caraïbe. Une rencontre essentielle pour partager les résultats de la recherche, puisque plus de 60 % des maladies qui émergent dans le monde viennent de l'animal.

L’ensemble des acteurs de la santé animale de la Caraïbe et de l'Europe - décideurs, chercheurs, épidémiologistes et professionnels de la surveillance - se sont rassemblés en Guadeloupe une semaine fin avril pour différents événements organisés à l'initiative du Cirad. Ils étaient cent dix à assister mardi 21 avril à la première conférence sur la recherche et la surveillance des maladies animales vectorielles, émergentes et zoonotiques** dans la Caraïbe. Les 22 et 23 avril, ils étaient une soixantaine, membres du réseau caribéen de santé animale CaribVET et observateurs, à faire le point sur ces maladies dans la Caraïbe et la conduite à tenir face à elles, en particulier face à l'émergence de l'Influenza aviaire dans les Amériques et de la Diarrhée porcine épidémique. L'occasion aussi de faire le bilan des 10 ans d'action de ce réseau contre les maladies animales.

Ces maladies menacent la santé publique et vétérinaire à l’échelle régionale et mondiale, et s’adaptent particulièrement rapidement aux changements (climatique,...) en cours. Pour anticiper les crises sanitaires et élaborer des stratégies de contrôle innovantes, des programmes de recherche et de surveillance sur ces maladies sont menés partout dans le monde. En Guadeloupe, le Cirad, au sein du centre caribéen de recherche et de veille sur les maladies infectieuses animales et zoonotiques, coordonne ce type de programme avec ses partenaires guadeloupéens, caribéens et européens.

La conférence du 21 avril a permis de présenter les résultats de la recherche et de la surveillance sur les maladies animales prioritaires et émergentes dans la Caraïbe, ainsi que de nouveaux outils de surveillance et d’évaluation des risques  :

  • Maladies vectorielles transmises par les tiques : cowdriose (voir une vidéo ), babésiose, anaplasmose
  • Maladie vectorielle transmise par les moustiques : virus de la fièvre du West Nile
  • Maladie vectorielle transmise par les rongeurs : leptospirose
  • Maladies émergentes ou ré-émergentes : influenza aviaire, diarrhée épidémique porcine

"Nous avons organisé la réunion du comité de pilotage du projet européen Epigenesis en amont de cette conférence, afin de pouvoir présenter nos recherches durant la conférence, en présence de nos partenaires scientifiques européens (CReSA, INRA-Bioepar, AviaGIS, EHESP, IBET et iTQB) mais aussi d'experts internationaux venus évaluer le projet à mi-parcours", souligne la coordinatrice du projet, Nathalie Vachiery du Cirad, responsable du Centre caribéen de recherche et de veille sur les maladies infectieuses animales et zoonotiques. "Nous avons également convié à cette conférence les membres du réseau de santé animale CaribVET et les chef des services vétérinaires de la Caraïbe pour présenter leurs activités de surveillance sur ces maladies. Ces derniers se sont réunis les 22 et 23 avril, puis les chefs vétérinaires à l'invitation du Caricom le 24 avril", précise Jennifer Pradel, coordinatrice du réseau CaribVET. "Ces rencontres facilitent les échanges entre les chercheurs, les responsables des services vétérinaires, et les décideurs". "Cela permet de partager nos résultats de la recherche, mais aussi d'orienter nos questions de recherche en rapport avec leurs problématiques de terrain. Ces discussions aident également à faire avancer la prise de décision en matière de santé publique vétérinaire", ajoute Nathalie Vachiery.

* avec l'appui de l’État, de la Région Guadeloupe, et du Département.

** Une zoonose est une maladie animale transmissible à l'homme.

Liste des principaux sigles :

  • Caricom : Caribbean Community Secretariat
  • Daaf : Direction de l'Agriculture, de l'Alimentation et de la Forêt
  • FAO : Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation et l'agriculture
  • IICA : Institut interaméricain de coopération pour l'agriculture
  • OIE : Organisation mondiale de la santé animale
  • PAHO : Organisation panaméricaine de la santé
  • USDA : US Department of Agriculture

4 rendez-vous

  • 2e comité de pilotage du projet européen Epigenesis, le 20 avril 
  • 1ère conférence internationale sur la recherche et la surveillance des maladies animales vectorielles et émergentes dans la Caraïbe, le 21
  • 10e comité de pilotage du réseau caribéen de santé animale CaribVET, les 22 et 23.  Il s'agit du 10e anniversaire du réseau.
  • 15e réunion des chefs des services vétérinaires du CARICOM, le 24

Le saviez-vous ?

Epigenesis, un projet européen pour renforcer en Guadeloupe le potentiel de recherche internationale sur les maladies animales 

Développer le potentiel régional de recherche sur les maladies animales vectorielles et émergentes, pouvant aussi affecter l'homme : c’est l’objectif du projet européen Epigenesis, qui a démarré en Guadeloupe le 1er septembre 2013 pour 3 ans. Ce projet, coordonné par le Cirad, cherche à améliorer la prédiction, la surveillance et le contrôle de ces maladies, en renforçant les capacités de recherche autour d’une approche « une seule santé », mais aussi la transmission des connaissances scientifiques aux utilisateurs finaux (décideurs, professionnels des filières animales). Il est financé par le programme RegPOT du 7e Programme Cadre de Recherche et de Développement de l’Union Européenne. C’est dans le cadre de ce projet, qui favorise les échanges entre la Caraïbe et l’Europe, que la conférence du 21 avril fut organisée.

CaribVET, le réseau caribéen de santé animale pour la surveillance et le contrôle des maladies

CaribVET regroupe les services vétérinaires et les laboratoires de diagnostic de 33 pays et territoires de la Caraïbe, des instituts de recherche (Censa, Cirad), des universités vétérinaires (University of West Indies, Université du Guyana) et des organisations régionales (Caricom) et internationale (OIE, FAO, IICA, USDA, PAHO). Le réseau est organisé autour d’un comité de pilotage, d’une unité de coordination et six groupes de travail, définis sur la base de maladies prioritaires – maladies aviaires, maladies à tiques, maladies porcines, santé publique vétérinaire – et par activités transversales – laboratoire/diagnostic/qualité, épidémiologie/surveillance.

Publiée : 22/04/2015

Cookies de suivi acceptés