Accueil

En Martinique, le Cirad met en place une démarche innovante pour réduire la pollution des eaux de rivière par les herbicides

Le contexte particulier des Antilles, entre climat très favorable aux adventices et monocultures très dépendantes des intrants, induit une pression herbicide importante qui dégrade considérablement la qualité de l’eau des rivières de ce territoire. Dans ce contexte, comment réduire de manière durable la concentration d’herbicides dans les eaux de surface des bassins versants ? La démarche de conception collective de scénarios agricoles innovants proposée porte aussi bien sur la répartition spatiale de techniques innovantes sur le territoire, que sur les dispositifs, aménagements, organisations à créer pour assurer leur succès et leur durabilité.

Dans le cadre de sa thèse intitulée « Concevoir de façon participative un avenir agricole qui réduise la présence d’herbicides dans la rivière du Galion », Pauline Della Rossa, accueillie depuis octobre 2016 dans l’UR Hortsys, met en place différents ateliers avec les acteurs du Bassin versant du Galion.

Le 6 mars 2018, un premier atelier portant sur le « partage de connaissances » a réuni 26 participants de différentes sphères du monde agricole (instituts techniques, recherche, Etat, communes, agriculteurs, etc.).

La phase « exploration de solutions » a débuté le 15 mai 2018, avec un atelier réunissant des agriculteurs du bassin versant du Galion. Les participants ont réfléchi collectivement à de futures organisations, à l’échelle du bassin versant, pouvant répondre aux enjeux environnementaux, économiques et sociaux du territoire. Les idées concernent l’organisation des activités sur le territoire et entre les acteurs. Il s’agissait d’explorer des solutions en s’affranchissant des contraintes pour dégager des stratégies de développement.

La réflexion sur la mise en œuvre de ces stratégies se fera ultérieurement dans le cadre d’autres ateliers lors de la phase intitulée « Mise en œuvre ».

Le projet de recherche s’inscrit dans le Contrat de rivière du Galion porté par la Communauté d'Agglomération du Pays Nord Martinique (CAP Nord), signé officiellement le 15 décembre 2016, pour une période de 5 ans (2017 à 2021).

Pauline Della Rossa est encadrée conjointement par le Cirad et AgroParisTech.

Publiée : 21/06/2018

Cookies de suivi acceptés