Accueil

Le Cirad en Martinique

Le Cirad conduit des recherches en Martinique depuis plus de 50 ans. En 2012, le pôle (Pram) mutualisant depuis 10 ans les moyens avec l’IRD et l'Irstea, a été renforcé avec la participation de l'Université des Antilles, pour devenir le Campus agro-environnemental Caraïbe (CAEC). Ce Groupement d’intérêt scientifique (GIS) regroupe des moyens humains et matériels des trois instituts. Son principal objectif est de contribuer au développement durable de la Martinique en offrant des réponses aux nouveaux défis de l’agriculture dans un milieu insulaire sous fortes contraintes.

Les recherches du Campus agro-environnental Caraïbe (CAEC) s’orientent vers la conception de systèmes de culture durables (bananiers, ananas, cultures maraîchères, cultures fruitières). Cela inclue le développement de nouvelles variétés et de pratiques culturales innovantes, pour réduire l'impact de l'agriculture sur l'environnement. Des solutions aux pollutions liées aux usages passés (particulièrement la chlordécone) sont également recherchées, à travers l'étude de la dissémination des polluants et leur remédiation.

Chiffres clés

  • Le Cirad en Martinique compte une soixantaine d'agents. Avec les partenaires, une centaine de personnes sont présentes sur le site du CAEC.
  • 2 500 m2 de laboratoires et de bureaux.
  • Une douzaine d’hectares de terrain pour les expérimentations.

Le Campus agro-environnemental, principal site d’activité

  • Le site du CAEC à Petit-Morne (Lamentin) est le principal site d'activité du Cirad en Martinique. Il accueille des agents du Cirad (UPR Systèmes de culture bananes, plantains et ananas, UPR HORTSYS, UMR AGAP) mais aussi de l'IRD.
  • Une station d'expérimentation à Rivière-Lézarde

Equipements et installations

 Les infrastructures du CAEC comprennent :

Des bâtiments situés à Petit-Morne sur la commune du Lamentin sur un domaine de 7 hectares

  • Une station d’expérimentation et des serres (1042 m²)
  • Des laboratoires spécialisés (671 m²) : pédologie, nématologie, phytopathologie, biochimie, physiologie post-récolte, amélioration variétale
  • 3 cellules climatiques
  • Des bureaux (818 m²)
  • Des salles d’archives (483 m²)

Des services et des outils communs 

  • Accueil et secrétariat
  • Bureau de la Communication
  • Salles de réunion et de visioconférence
  • Maintenance et sécurité
  • Reprographie

Une station d’expérimentation à Rivière Lézarde (14,6 hectares)

  • Des collections végétales vivantes (ananas, fruitiers…)

Cookies de suivi acceptés