Accueil

Projets financés par l'Europe 2014-2020

All ===> 10

Les projets de recherche du Cirad sont financés par l'Union européenne (UE) dans le cadre des Programmes opérationnels 2014-2020 en Guadeloupe et Guyane.

  • Collection hévéa © P. Charmetant

    REGEPE : Un Centre de Ressources Biologiques pour la valorisation des plantes pérennes et des espèces forestières de Guyane

    Pour conserver et valoriser les ressources génétiques des plantes pérennes pour l’agriculture et la forêt, le Cirad a initié un Centre de Ressources Biologiques de Plantes Pérennes (CRB-PPG) sur la station de Combi (Sinnamary, Guyane). Le projet REGEPE se propose de faire du CRB PPG un centre reconnu aux niveaux national, régional et international pour la gestion et la valorisation des ressources génétiques végétales pérennes tropicales. Le CRB est déjà labellisé IBiSA et intégré dans le réseau Inter-Trop.

  • Les plans en préparation

    ForesTreeCulture 2 ─ Plantations forestières industrielles en Guyane française

    Le doublement de la population de Guyane avant 2030 nécessite d’anticiper la progression régulière de la demande en électricité et en matériaux de construction. Cette amplification des besoins conduit à envisager une augmentation sensible de la récolte de bois dans le Dispositif Forestier Permanent. Cependant la vulnérabilité des forêts guyanaises aux changements climatiques, comme sa grande diversité floristique impliquant une ressource de moins en moins accessible pour un coût d’exploitation croissant, amènent les gestionnaires et décideurs à envisager de nouveau l’alternative offerte par les plantations forestières.

  • Projet GFclim

    GFclim – Gestion forestière et changements climatiques en Guyane Française

    Les forêts de Guyane française sont considérées comme vulnérables aux changements climatiques. Les dernières projections du GIEC au niveau global indiquent une diminution des précipitations de l’ordre de 20-30 % à l’horizon 2100 selon le scénario tendanciel RCP 8.5, business-as-usual. Le projet GFclim a pour ambition de comprendre quelles sont les conséquences des changements en cours sur le fonctionnement des forêts du DPF et d’adapter les modes de productions actuels afin de diminuer l’empreinte carbone de l’exploitation forestière et d'adapter l’exploitation aux nouvelles contraintes climatiques.

  • Cacao Guyana

    CACAO ‘GUIANA’ DE GUYANE

    Quatre missions scientifiques (1987-2012) dans le sud-est de la Guyane ont permis de découvrir des cacaoyers sauvages ou spontanés (Theobroma cacao L.) constituant un groupe génétique particulier, le groupe «Guiana». Depuis 1988, le Cirad travaille à leur caractérisation et plusieurs clones prometteurs ont été sélectionnés (Projet DICACAO).
    Une filière ‘cacao’ à haute valeur ajoutée, purement guyanaise, doit être développée grâce à la spécificité de ce cacao. Le projet comprend une étude sur la multiplication de ce matériel, la mise en place de 6 parcelles expérimentales et la mise au point des méthodes pour obtenir un chocolat guyanais de haute qualité.

  • Essai ananas (paillage film bio dégradable + copeaux de bois)

    GUYAFRUIT

    Le projet GUYAFRUIT s’articule autour de 3 productions fruitières : ananas, bananes et agrumes. Il a pour objectif d’apporter de la diversité culturale, ainsi que de la diversité dans l’approvisionnement en fruits des populations de la Guyane. Il a pour ambitions d’apporter des solutions innovantes et de proposer des itinéraires techniques respectueux de l’environnement. Cinq variétés d’ananas résistants à la fusariose ont été introduites sous forme de vitro plants et sont en cours d’évaluation. De même, 5 variétés de bananiers résistants aux cercosporioses ont été introduites, toujours sous forme de vitro plants. Elles sont également en phase d’évaluation. De nouvelles variétés d’agrumes et de porte greffe, potentiellement intéressantes, ont été introduites.

  • CRB Citrus : étiquetage

    IBiSA Qual I-T : Développement mutualisé de la démarche qualité des CRB français de plantes tropicales agricoles

    Le but du projet Qual I-T est d’améliorer la qualité de la conservation des ressources biologiques détenues par les Centres de Ressources Biologiques (CRB) du réseau INTER-TROP en mutualisant la démarche qualité. Ainsi, tous les CRB du réseau pourront être certifiés selon la norme NF ND 96-900. Ce projet associe 4 CRB d’outre-mer et un CRB basé à Montpellier et le CRB Citrus de Corse, qui conservent des ressources biologiques de diverses plantes tropicales, annuelles ou pérennes, importantes pour le développement. En particulier, ces CRB développent un outil commun de gestion des ressources biologiques, la base données OLGA. Le projet soutient la démarche qualité des CRB non certifiés.

  • © Cirad

    Cavalbio : Caractérisation et valorisation de la biodiversité végétale tropicale d’intérêt agronomique

    Le projet Cavalbio contribue à prévenir ou mieux gérer les maladies émergentes sur agrumes et ignames et développer ces filières en favorisant l’émergence de solutions variétales adaptées aux enjeux régionaux. Les stratégies d’amélioration reposent sur la mobilisation de la biodiversité. Grâce à du matériel végétal innovant et une meilleure connaissance de son comportement, le projet favorise une agriculture durable à moindres intrants répondant aux contraintes géo-climatiques et aux besoins du consommateur. Cavalbio fédère les compétences du Cirad, de l’Inra et de l’Université dans le domaine des Sciences du Végétal, en lien étroit avec les acteurs du développement. Il se situe en amont des actions de sélection participative permettant un transfert rapide des innovations aux agriculteurs via les RITAs.

  • © Cirad

    CRB-PT : Centre de Ressources Biologiques Plantes Tropicales des Antilles Françaises

    Le projet vise à renforcer l’activité du Centre de Ressources Biologiques Plantes Tropicales. Cet outil commun au service de la recherche et du développement agricole assure la gestion de ressources génétiques patrimoniales. Certifié depuis 2014, le dispositif commun Cirad-Inra doit être pérennisé pour conserver les ressources génétiques à long terme, enrichir les collections et mettre à disposition des utilisateurs les ressources.

  • © Cirad

    Rivage : Innover en agroécologie pour gérer, préserver et restaurer la qualité environnementale du territoire

    Le projet RIVAGE, coordonné par le Cirad, propose de mettre en place un dispositif sociotechnique d’accompagnement de la transition écologique de l'agriculture guadeloupéenne. Ce dispositif vise à accompagner les agriculteurs d’un territoire dans l'adoption de pratiques agro-écologiques, et à faciliter l'intervention des acteurs locaux dans la gestion de l’environnement. Il s’agira de mieux connaître l’activité agricole et ses déterminants à l’échelle individuelle et à celle du territoire ; d’apporter des connaissances sur le fonctionnement du milieu physique et d’établir un diagnostic de l’impact des pratiques sur les différents compartiments sols, nappes et rivières à l’échelle du bassin versant.

  • Logo du projet Malin

    Maladies infectieuses humaines, animales et végétales en milieu insulaire tropical : surveillance, diagnostic, contrôle et impact

    Le projet collaboratif MALIN vise à améliorer le contrôle des maladies infectieuses humaines, animales et végétales en Guadeloupe et dans la Caraïbe. Le projet associe l’ensemble des institutions guadeloupéennes impliquées dans la compréhension, le suivi et le contrôle de ces maladies. Coordonné par le Cirad, MALIN s’appuie sur une approche pluridisciplinaire associant microbiologie, épidémiologie, entomologie et socio-économie.

Cookies de suivi acceptés