Accueil

Ressources et infrastructures

Voici quelques exemples de ressources et infrastructures présentes au Cirad aux Antilles-Guyane.

Pages en cours de construction.

niv1rich - 4 elements - crd_page, crd_page_chapitres, crd_galerie, crd_dossier_liens, crd_dossier_partenaires, crd_forums, crd_fichier, crd_lien, crd_gmap_kml, crd_fichier_de_donnees, crd_import_rss, crd_image, crd_flash_swf, crd_video, crd_embedly, crd_equipement, crd_webservice

  • Centres de ressources biologiques

    Bananes, collection. © Cirad, R. Domergue
    L’outre-mer français dispose d’une grande biodiversité naturelle et cultivée, qu’il convient de conserver dans des structures sécurisées et reconnues. Les Centres de Ressources Biologiques (CRB) ont pour vocation la collecte, la gestion, la caractérisation, la conservation et la distribution de ces ressources.
  • Centre caribéen de recherche et de veille sur les maladies infectieuses animales et zoonotiques

    © Cirad
    Le Centre caribéen de recherche et de veille sur les maladies infectieuses animales est un laboratoire de recherche et de diagnostic du Cirad mondialement reconnu. Il s'adosse au réseau caribéen de santé animale CaribVET.
  • Laboratoire de science du bois

    Cerne 2003 26m Parkia velutina. © Cirad
    Le laboratoire de science du bois de Guyane se compose de plusieurs laboratoires interdépendants permettant de mieux comprendre le bois, sa formation et sa mise en œuvre. Une collaboration privilégiée a été mise en place avec la Maison de la Forêt et du Bois de Guyane pour faciliter le transfert des recherches sur place. La plateforme est aussi associé au laboratoire de chimie des molécules à Cayenne pour la partie xylochimie et étudie des métabolismes secondaires du bois.
  • Laboratoires de nématologie

    Nématode (femelle d’Helicotylenchus). © Cirad
    En Martinique comme en Guadeloupe, parmi les ravageurs des plantes, des nématodes forment un groupe particulièrement dommageable. En 2000, plus de la moitié des pesticides utilisés pour l’agriculture aux Antilles était destinée à lutter contre ces vers microscopiques. En Martinique, un laboratoire commun avec l'Institut de recherche pour le développement (IRD) et en Guadeloupe, le laboratoire de Neufchâteau ont pour objectif principal la recherche et la mise au point de solutions alternatives à la lutte chimique contre ces parasites des plantes.

Cookies de suivi acceptés